<< Les dernières actualités de Besançon

Besançon : Bref, il s'est rendu

Intialement transporté à l'hôpital dans un état critique qui autorisait les enquêteurs à l'interroger dès hier, l'homme de 54 ans, blessé ce dimanche au visage mais en fait uniquement à l'oreille par un coup de pistolet à grenaille qui n'était à vrai dire chargé que de cartouches de gaz lacrymogène tout juste bruyantes, voyait hier son agresseur, un quadragénaire âgé d'une trentaine d'années, se livrer de lui-même à la police après une journée de cavale.

L'individu, qui n'aura pas supporté que sa victime et (ex-)voisin fasse du bruit (à moins que ce ne se soit l'exact contraire) a été placé en garde à vue...

C.R
Publié le mardi 19 novembre 2013 à 10h34

Confirmez-vous la suppression ?